La pubalgie des adducteurs

pubalgie-des-adducteurs-chez-le-sportif

Elle siège en dedans de la racine de la cuisse. Son début est brutal, le plus souvent après un mouvement d’écartement de la cuisse sur le muscle en contraction, alors que l’échauffement n’a pas été suffisant. La lésion étant faite, la douleur surviendra dès la mise en tension des muscles. Son diagnostic est fait à l’examen clinique et sera confirmé à l’échographie et l’I.R.M. Elle peut correspondre à trois types de lésion au niveau du muscle moyen adducteur

  • soit au niveau de l’insertion sur l’os : il s’agit d’une enthésopathie d’insertion,
  • soit au niveau du tendon : il s’agit d’une tendinopathie d’insertion,
  • soit au niveau de la jonction tendon-muscle : il s’agit d’une déchirure musculo- tendineuse.

Examen clinique

examen-clinique-pubalgie-des-adducteurs

IRM

irm-pubalgie-des-adducteurs

Le traitement

Pour ces trois types de lésion, le traitement, dans un premier temps, est le repos, les anti-inflammatoires, le glaçage et la physiothérapie. Secondairement si l’évolution n’est pas favorable :

  • Enthésopathie d’insertion : Si la douleur persiste malgré le repos, le traitement médical bien conduit et les étirements, il faudra réaliser une infiltration de corticoïde au niveau de l’insertion osseuse pubienne.
  • Tendinopathie d’insertion : Le repos, le traitement médical, les massages transversaux profonds et les étirements permettent une bonne récupération. En dernier recours, après l’échec des traitements habituels, on peut proposer un geste chirurgical d’allongement sur le long adducteur (Ténotomie).
  • Déchirure musculo-tendineuse : La période de repos et la physiothérapie vont permettre la cicatrisation des lésions et la reprise des étirements.

La prévention

prevention-de-la-pubalgie-des-adducteurs

  • Échauffements avant les entraînements et les compétitions.
  • Étirements avant et après l’exercice sportif
  • Progression dans les entraînements et les compétitions, surtout chez les jeunes.
  • Choix du terrain : un sol dur pouvant être responsable du début des troubles.

Physiothérapie : protocole spécifique Hölmich

La physiothérapie vise à redonner une meilleure mobilité à des personnes affectées par des troubles moteurs, à l’aide d’exercices physiques, de manipulations ou d’autres techniques thérapeutiques.

protocole-de-reeducation-adducteurs-paris
Réévaluation à 1 mois puis 2 mois

  • Clinique
  • IRM